l'actualité à La Rochelle avec ubacto La Rochelle
 l'actualité   info conso   en promo   les adresses   la boutique   s'inscrire 

[ les adresses ] La Rochelle et sa région
  l'actualité [ environnement ] Aquarium de La Rochelle : un nouvel espace dédié à la fragile biodiversité de l'Estran La Rochelle l'actualité index La Rochelle le fil d'info RSS de l'actualité La Rochelle fil d'info RSS de l'actualité 

La Rochelle - Charente-Maritime

Suivre LeFlux, l'actualité à la une et sur Twitter @LaRochelleNews !

Éditeur de ubacto.com

Photo  de ©  Illustration DR Aquarium de La Rochelle - Pêche à pied durable sur l'estran [ environnement ] Aquarium de La Rochelle : un nouvel espace dédié à la fragile biodiversité de l'Estran

L'Aquarium de La Rochelle a profité de son anniversaire, dimanche 1er avril 2012 pour inaugurer officiellement son nouvel espacé dédié à l'estran ouvert au mois de février. Pour marquer ce double événement, un grand marché a réuni, le matin, des producteurs d'huîtres, sel, fruits de mer... Ainsi que des animations scientifiques pédagogiques. Objectif : sensibiliser le public et les pêcheurs à pied à l'équilibre fragile de cette partie du littoral soumise au rythme des marées. À l'entrée du parcours de visite de l'Aquarium, les bassins sphériques à effet grossissant du nouvel espace permettent d'observer la biodiversité de l'estran. Zoom : sur l'île de Ré, Yvan le Gall de l'Oursine de Ré est le seul producteur d'oursins d'élevage en France.

© Illustration DR Aquarium de La Rochelle - Pêche à pied durable sur l'estran

Shopping, loisirs, sorties : consommez local !
Suivez LeFlux et ses thématiques !
(infos partenaires et annonceurs).

À lire et à suivre sur ubacto.com : économie, à l'affiche, vie publique, environnement, à l'affiche... À la "une", au fil de l'actualité, dans la galerie de flyers et sur LeFlux agenda-événement.

Écrit par Lucile Forges - ubacto.com, mars 2012
L'estran : un nouvel espace à découvrir à l'Aquarium de La Rochelle
La visite de l'Aquarium débute par un passage mouvementé dans le "sas". Jusqu'en début d'année 2012, à l'ouverture des portes, un couloir conduisait vers l'espace pédagogique. Depuis le mois de février 2012, les visiteurs entrent dans une salle plus grande, entièrement réaménagée pour découvrir l'univers particulier de l'estran qui désigne la partie du littoral soumise au rythme des marées. 

L'estran : repère des pêcheurs à pied... Et des oiseaux
Les limites de l'estran sont comprises entre celles des plus basses et des plus hautes marées. Les pêcheurs à pied le connaissent bien. C'est ici qu'ils se retrouvent pour débusquer de délicieux coquillages et fruits de la mer quand les coefficients sont au plus bas.
Bigorneaux, couteaux, crevettes, crabes, anémones, vives, algues, moules, huîtres, étoiles de mer, coquilles Saint-Jacques... L'estran regorge de vie et offre une remarquable biodiversité. Elle reste pourtant mal connue. Entre les espèces que l'on déguste, ses petits habitants très discrets ou les algues souvent considérées comme "sales" en bord de mer... L'estran est peu mis en valeur. Pourtant cette partie du littoral est très appréciée par les oiseaux qui fréquentent les zones humides et les rivages marins. Mouettes, goélands, oies... Ainsi que par les pluviers et autres limicoles, très nombreux y trouvent de la nourriture en abondance !

Des bassins sphériques à effet grossissant
L'Aquarium présente les mêmes espèces que celles que l'on peut observer sur l'estran. Chaque bassin, identifiable grâce son panneau, regroupe une famille. L'un est dédié aux crabes et aux étrilles. Un autre regroupe les anémones qui font partie de la même famille que les méduses et qui sont aussi urticantes qu'elles ! Celui-ci fait la part belle aux coquillages spécialistes de l'enfouissement comme les Saint-Jacques. Celui-là réunit les mollusques...

Des bassins sphériques : saviez-vous que les coquilles Saint-Jacques avaient des yeux ? Une bonne soixantaine de paires noires et brillantes sont visibles quand la coquille est entrouverte. Il est possible de les observer nettement grâce à la forme particulière de ces aquariums qui ont un effet grossissant, très utile pour mieux étudier chaque spécimen sous toutes les coutures.
Ces bassins adaptés à l'observation permettent aussi d'apercevoir de minuscules crevettes. Le visiteur peut également examiner les ventouses qui servent aux étoiles de mer à se déplacer et à s'accrocher, lorsque la mer monte, sur différents supports pour éviter de se laisser emporter par le courant. Si dans la nature, elles s'accrochent aux roches, à l'Aquarium, elles le font sur les parois des bassins sphériques offrant aux visiteurs une visibilité exceptionnelle.

L'Aquarium a également installé, à proximité des bassins, des microscopes pour révéler l'infiniment petit de cet écosystème comme le plancton dont se nourrissent les crevettes et autres minuscules bestioles.

Le mouvement perpétuel
La plus belle prouesse au sein du nouvel espace de l'Aquarium est sûrement le bassin qui, grâce à des procédés mécaniques, reproduit l'effet des vagues et de ses balancements continuels. Il abrite les trois espèces d'algues, rouges, brunes et vertes présentes sur l'estran. Pour éviter d'être emportées par le courant de la marée, elles ont des ventouses qui leur permettent de se fixer sur les rochers. Lors de leur installation dans le bassin, elles sont d'abord maintenues par des fixateurs, le temps qu'elles s'adaptent à ce milieu et s'y accrochent d'elles mêmes. Par ailleurs, comme les algues ont besoin d'une grande quantité de lumière pour vivre, il a fallu installer des éclairages artificiels qui se rapprochent le plus des rayonnements solaires.

Pédagogie et pratique "douce" de la pêche à pied
Le nouvel espace a été aménagé de façon a être le plus accessible possible pour les visiteurs ainsi que pour les soigneurs qui nourrissent les animaux et nettoient les bassins. Par ailleurs, une partie est réservée à la pédagogique pour expliquer le phénomène des marées ainsi que l'impact de l'activité de l'homme sur l'estran. 

Si la réglementation de la pêche à pied y est évoquée, le sujet est développé par les intervenants de l'Aquarium lors des animations destinées aux scolaires.
En effet, le pêcheur à pied, amateur ou professionnel doit parfaitement connaître les règles pour que son action nuise le moins possible à l'équilibre de l'estran. L'objectif est de comprendre comment exercer son métier ou se faire plaisir  pour éviter qu'à terme, que les effectifs des espèces prisées diminuent ou pire qu'elle disparaissent.

Parmi les gestes indispensables pour préserver cette biodiversité : ne ramasser que des coquillages suffisamment gros en vérifiant qu'ils ont bien atteint leur taille adulte. Réinstaller délicatement, à l'identique, les pierres que l'on retourne pour débusquer des crabes afin de ne pas perturber leur milieu. 

Visites scolaires : sciences naturelles en situation et sensibilisation à la protection de l'environnement maritime
Le nouvel espace a été conçu en cohérence avec la politique de développement durable initié dès la création de l'Aquarium il y a plus de vingt ans. Il offre aussi un nouveau cadre pour son action pédagogique et les visites scolaires. Chaque année, en moyenne, 13 000 enfants découvrent l'Aquarium, souvent en prise directe avec un programme étudié en classe et des travaux préparatoires à la visite, par exemple, la classification des espèces. À l'Aquarium, l'enseignement théorique s'enrichit de l'observation, des démonstrations et "travaux pratiques" autour des animations et ateliers proposés par les équipes de l'Aquarium.

Sur le web : le site internet de l'Aquarium de La Rochelle.


Zoom sur l'oursin de l'île de Ré

L'Oursine de Ré, dimanche 1er avril 2012, des producteurs aux pratiques respectueuses de l'environnement ont participé au <"marché du littoral" installé le matin sur le parvis de l'Aquarium. Parmi eux, Yvan le Gall, l'unique producteur d'oursins de France. C'est à la Flotte en Ré qu'il élève ces invertébrés à piquants en voie de disparition. Il a réussi à créer un milieu favorable à leur développement et va chercher lui-même, sur les plages de l'île, les algues nécessaires à leur alimentation. Grâce à cette démarche, il commercialise uniquement les oursins issus de son élevage, sans prélever de spécimens dans la nature. Par ailleurs, il réintroduit une partie des oursins de sa production en milieu naturel en espérant que cela permettra d'accroître l'effectif de cette population menacée par une consommation à outrance. Yvan le Gall permet à l'amateur d'oursins éco-responsable de les déguster sans renier ses convictions et sans aucun sentiment de culpabilité.





image décorative envoyer cet article par email image décorative retour page précédente image décorative

accés à la recherche affinée
  leflux : fil d'info multi-réseaux (diffusez facilement partout...) Agence de création de sites web et mobiles...[ Agence web La Rochelle ]
Rendez-vous culturels ! retrouvez-vous entre amis, envoyez un flyer personnalisŽ ! allez dans la galerie des flyers ...
[ rendez-vous entre amis... ]

 l'actualité   info conso   en promo   les adresses   la boutique   s'inscrire