l'actualité à La Rochelle avec ubacto La Rochelle
 l'actualité   info conso   en promo   les adresses   la boutique   s'inscrire 

[ les adresses ] La Rochelle et sa région
  l'actualité [ éco-citoyenneté ] Agglomération de La Rochelle - tri sélectif : un nouveau réseau pour les TLC, textiles, linges de maison et chaussures La Rochelle l'actualité index La Rochelle le fil d'info RSS de l'actualité La Rochelle fil d'info RSS de l'actualité 

La Rochelle - Charente-Maritime

Suivre LeFlux, l'actualité à la une et sur Twitter @LaRochelleNews !

Éditeur de ubacto.com

Photo  de ©  photo : ubacto.com - Containeur apport volontaire textiles La Rochelle Agglo [ éco-citoyenneté ] Agglomération de La Rochelle - tri sélectif : un nouveau réseau pour les TLC, textiles, linges de maison et chaussures

C'est fait ! Une centaine de conteneurs d'apport volontaire de vieux textiles, linges de maison et chaussures sont aujourd'hui disponibles sur le territoire de la Communauté d'Agglomération de La Rochelle. Les premiers ont été installés à partir du mois de mars 2013 et les derniers au cours de l'été comme les Rochelais l'ont constaté à leur retour de vacances. Localement c'est Blan'Cass qui gère la collecte pour le compte de Soex, l'opérateur sélectionné par la collectivité. Cette nouvelle activité et surtout la perspective de devenir également centre de tri TLC pour Soex doit permettre à l'association d'insertion de compenser la perte d'une vingtaine d'emplois en début d'année 2013 dans le domaine du traitement des D3E, déchets d'équipements électriques et électroniques ménagers. Bloc-notes : le "Pass déchèterie" va bientôt être mis en service, pensez à le demander !

© photo : ubacto.com - Containeur apport volontaire textiles La Rochelle Agglo

Consommez local, la minute pub !
Suivez LeFlux et ses thématiques ! (infos partenaires et annonceurs).

Des D3E aux TLC : collecte et seconde vie des déchets électriques et textiles dans l'agglomération rochelaise
Fin 2012, la Communauté d'Agglomération de La Rochelle a réalisé, dans le cadre d'un renouvellement de contrat, un appel d'offres portant sur l'opérateur en charge de collecter les D3E dans ses déchèteries. L'entreprise Véolia a remporté le marché. Contrairement à l'ancien prestataire et conformément au nouveau cahier des charges imposé aux opérateurs par Ecologic, ces D3E, déchets des équipements électriques et électroniques ne sont plus triés pour être réemployés. Désormais, ils sont directement envoyés dans un centre spécialisé pour être broyés. C'est ainsi que l'association Blan'Cass sous-traitant de l'ancien opérateur a perdu une part importante de son activité issue du traitement des D3E collectés dans les déchèteries, correspondant à une vingtaine de postes en emploi d'insertion entre les sites de La Rochelle et de Royan.

De son côté, la Communauté d'Agglomération de La Rochelle avait, depuis la disparition de l'association T'Cap, pour projet de mettre en place un réseau pour collecter les déchets textiles, TLC.
La perte d'activité de Blan'Cass liée aux D3E a accéléré la prise de décision et l'appel à candidature des opérateurs. L'un des critères de sélection de la collectivité concernait l'engagement à faire appel à l'emploi local. Le groupe Soex, spécialiste européen de la valorisation textile a remporté le marché et sous-traite déjà la collecte à Blan'Cass. Mais c'est surtout la perspective de créer rapidement, avec Blan'Cass, un centre de pré-tri local qui va permettre de "récupérer" les emplois perdus sur les D3E. Les volumes nécessaires pour créer cette nouvelle activité étant atteints, Soex est déjà dans une démarche de recherche de location ou d'achat de locaux pour qu'elle débute rapidement.

La gestion des déchets représente un gisement d'emplois en particulier pour des entreprises d'insertion comme Blan'Cass. Pour le textile, on estime que 100 tonnes permettent de créer 1 emploi. L'objectif est de collecter, sur l'agglomération de La Rochelle 6 et 7 kg par personne et par an, un peu moins que le volume potentiel estimé en France à 11 kg par an et par habitant par l'Ademe. La collecte des déchets TLC n'étant pas une compétence exclusive des collectivités locales, d'autres acteurs, par exemple des grands magasins d'habillement peuvent mettre en place leur propre réseau de collecte. Les deux tiers des TLC collectés trouvent une seconde vie dans les friperies. Le reste sert à fabriquer des fibres utilisées par les équipementiers automobiles ou bien pour l'isolation des bâtiments.

La filière REP, responsabilité élargie des producteurs du secteur textile est structurée autour de l'éco-organisme, EcoTLC qui fédère les metteurs sur le marché, lesquels contribuent à hauteur de 0,001 à 0,04 € par article, en savoir plus sur le site ministériel du développement durable.
Les conteneurs d'apport volontaire ne coûte rien aux contribuables. Ils sont mis gratuitement à disposition des collectivités par l'opérateur de tri, à La Rochelle Soex à qui l'éco-organisme EcoTLC verse un soutien financier basé sur le tonnage annuel réalisé.

Diversification chez Blan'Cass : l'association continue à traiter et revendre à petit prix quand c'est possible les appareils d'électroménager qu'elle collecte directement auprès de magasins partenaires. À Aytré, elle a déjà créé en 2012, en complément, un comptoir spécialisé dans l'informatique. En plus des emplois qui seront récupéré grâce aux vieux textiles, Blan'Cass est toujours dans la dynamique d'installation sur son nouveau site à Périgny. Le permis de construire étant accordé, le déménagement devrait se faire en fin d'année 2014. Dans ses nouveaux locaux, Blan'Cass pourra débuter une nouvelle activité liée à la déconstruction dans le domaine du nautisme, notamment de certaines catégories de bateaux de plaisance hors d'usage.

Dans un tout autre domaine, toujours, pour donner du travail aux personnes en insertion, Blan'Cass a expérimenté au cours de l'été 2013, dans un tout autre registre, un projet pilote de production d'herbes aromatiques vendues en pot dans des grandes surfaces alimentaires. L'expérimentation étant concluante, elle pourrait être reconduite à une plus large échelle.

A lire aussi : Blan'Cass donne une seconde vie aux vieux appareils d'électroménager et informatiques, archive ubacto.com, février 2012.



Mémo : mise en service du "Pass déchèterie", pensez à le demander !
Si vous n'avez pas conservé l'exemplaire qui vous a été adressé par courrier, vous pouvez le télécharger en PDF et l'imprimer pour le compléter.
À l'heure de la gestion dématérialisée de nombreuses procédures administratives, nous avons demandé au service concerné pourquoi, cette demande ne pouvait pas être réalisée via internet. Celui-ci a d'une part rappelé qu'il y a encore, dans certains cas, une obligation d'archivage "papier". De plus, une adresse postale dédiée a été créée pour réceptionner les formulaires de demande de "pass déchèterie" en provenance des 18 communes de l'Agglomération de La Rochelle afin d'optimiser leur traitement. Ultérieurement, une fois que le volume lié à la mise en service sera réalisé, une procédure via internet sera sûrement envisagée.

Un quota de passages annuels est assigné à chaque carte "pass", toujours dans un soucis de limiter l'accès aux ménages et d'éviter que les professionnels "détournent" le dispositif pour leur activité. Dans la phase de projet, la fourchette envisagée se situait entre 12 et 18 passages.
Finalement, lors de la création du pass, 15 passages seront attribués à chaque pass. Puis, le "compteur" sera remis à jour le 2 janvier 2014 avec 15 passages, cette fois-ci pour l'année pleine. Selon les services propreté de La Rochelle, ce nombre est très supérieur à l'usage réel des particuliers, même les années de "grand tri" ou de déménagement. Bien entendu, un bilan sera réalisé à l'issue de la première année. Si un usager estime qu'il sera confronté à un besoin plus important, il pourra contacter le service, mais ce cas de figure sera sûrement très rare.

Les déchets des professionnels : indépendants, artisans, petites entreprises, grands sites industriels, chantiers... Sont soumis à une réglementation particulière qui les oblige à prendre en charge leurs déchets qui ne sont pas collectés par les bennes à ordures ménagères, sachant que ceux-ci font également l'objet d'un volume maximum hebdomadaire. L'agglomération de La Rochelle propose par ailleurs des services spécialisés comme la collecte gratuite des huiles alimentaire pour les restaurateurs ou encore, en partenariat, le dispositif "vague bleue" pour la filière nautique.
Par contre, les professionnels ne peuvent déposer dans les déchèteries pour lesquelles, précise le règlement : "l'accès est gratuit, uniquement réservé aux particuliers de la communauté d'Agglomération et limité aux véhicules de tourisme ou utilitaires légers ne dépassant pas 3.5 tonnes de P.T.A.C.".
On notera qu'en France, certaines collectivités autorisent des apports des professionnels en déchèterie, le plus souvent moyennant une facturation et toujours avec des limites. Ce n'est pas le cas dans l'agglomération rochelaise où ils peuvent faire appel à l'un deux opérateurs qui proposent des services aux professionnels en fonction du type de déchets, Véolia Propreté à Aytré et NCI Environnement du groupe Paprec à La Rochelle.
Déchets des professionnels : plus d'info sur le site de l'Agglo de La Rochelle.
Mémo : l'arrivée du pass déchèterie offre aux usagers une occasion de "réviser" leurs connaissances dans le domaine du tri sélectif et de la gestion des déchets sur le territoire. A lire : gérer mes déchets sur agglo-alrochelle.fr.





image décorative envoyer cet article par email image décorative retour page précédente image décorative

accés à la recherche affinée
  leflux : fil d'info multi-réseaux (diffusez facilement partout...) Agence de création de sites web et mobiles...[ Agence web La Rochelle ]
Rendez-vous culturels ! retrouvez-vous entre amis, envoyez un flyer personnalisŽ ! allez dans la galerie des flyers ...
[ rendez-vous entre amis... ]

 l'actualité   info conso   en promo   les adresses   la boutique   s'inscrire