l'actualité à La Rochelle avec ubacto La Rochelle
 l'actualité   info conso   en promo   les adresses   la boutique   s'inscrire 

[ les adresses ] La Rochelle et sa région
  l'actualité [ vie publique ] La Rochelle municipales 2014 : au P.S, Maxime Bono se retire, Jean-François Fountaine officialise sa candidature La Rochelle l'actualité index La Rochelle le fil d'info RSS de l'actualité La Rochelle fil d'info RSS de l'actualité 

La Rochelle - Charente-Maritime

Suivre LeFlux, l'actualité à la une et sur Twitter @LaRochelleNews !

Éditeur de ubacto.com

Photo  de © photo ubacto.com : Jean-François Fountaine, P.S, candidat aux municipales de 2014 [ vie publique ] La Rochelle municipales 2014 : au P.S, Maxime Bono se retire, Jean-François Fountaine officialise sa candidature

L'info politique qui a fait "twitter" la Rochelle la semaine dernière est l'annonce officielle, le 10 mai 2013, par Maxime Bono, maire P.S depuis 1999 de sa non-candidature à l'élection municipale de 2014. Ceci fait, le socialiste Jean-François Fountaine va officialiser une intention annoncée depuis des mois par une déclaration formelle de candidature à sa succession, aujourd'hui, jeudi 16 mai 2013 à 18h30 à la salle des fêtes de La Pallice à La Rochelle. On notera qu'il a précisé de vive voix, et cela ne manquera pas de faire grincer des dents, qu'il est à la fois décidé à solliciter le suffrage des électeurs et candidat à l'investiture du P.S. Chez les socialistes, Anne-Laure Jaumouillié, dite "Nanou" pourrait également se porter candidate à la candidature : confirmation, ou pas, attendue dans les prochains jours. En attendant le discours "inaugural" de la campagne de Jean-François Fountaine, nous vous proposons deux lectures concernant le choix du quartier de La Pallice pour le prononcer. Ainsi qu'un rappel du contexte dans lequel s'ouvre la campagne interne au P.S après l'éclatement provoqué au mois de juin 2012 par le duel législatif et fratricide entre Ségolène Royal et Olivier Falorni, député élu avec le soutien de Jean-François Fountaine.

© photo ubacto.com : Jean-François Fountaine, P.S, candidat aux municipales de 2014

La Rochelle, municipales 2014 : Jean-François Fountaine, premier candidat P.S à briguer la succession de Maxime Bono
Après le retrait officiel de Maxime Bono, maire de La Rochelle depuis 1999, le socialiste Jean-François Fountaine officialisera sa candidature, à la fois aux suffrages des électeurs et à l'investiture de son parti.

La Pallice : en politique, les symboles sont toujours intéressants. Ainsi, même si des considérations plus pratiques ont motivé le choix de la salle des fêtes du boulevard Delmas, on peut quand même être tenté d'en faire au moins deux lectures.
D'une part, disposer d'une salle, libre à la période choisie, assez vaste pour accueillir un grand nombre de personnes. Plus l'assemblée sera large et les "profils" des premiers soutiens affichés diversifiés, plus Jean-François Fountaine fera la démonstration de sa capacité à mobiliser.

Le second tient de la "personnalité" même de La Pallice, un quartier populaire et industriel en pleine mutation qui est aussi celui du Grand port autonome. La Pallice qui cristallise par ailleurs depuis des mois des divergences à la fois au sein de l'actuelle majorité municipale et de certaines de ses composantes. En ligne de mire : la construction de l'usine Holcim, les cuves de stockage de carburant, les risques industriels dans une zone Seveso. Au-delà, sachant que le tandem emploi-économie sera un des principaux piliers des programmes des candidats, ce sont les orientations en matière de développement économique et industriel ainsi que leur dimension environnementale qui sont au coeur de ces débats. Plus largement, se pose aussi la question de la place et des modalités de participation des citoyens dans la vie de la cité.

Le retrait annoncé de Maxime Bono, s'il ne sera consommé que dans un an, ouvre dès aujourd'hui un nouveau tome, qui reste à écrire, de l'histoire politique de la gauche à La Rochelle. En terme de leadership, dans le cadre d'une élection sans candidature d'un maire sortant et sans "dauphin" désigné, les compteurs sont - presque - "remis à zéro".
Jean-François Fountaine mise sur trois atouts. Son expérience au sein de l'équipe sortante, de la politique en général ainsi que de chef d'entreprise et plus largement des responsabilités exercées dans le monde économique. D'autre part, il "surfe" sur la victoire aux législatives de 2012 du candidat, ex-P.S dissident qu'il a soutenu, Olivier Falorni. Il peut aussi, dit-il, compter sur de nombreux soutiens dans les rangs du P.R.G, Parti radical de gauche.

Il devra faire face à la résistance des partisans de Ségolène Royal lors des législatives de 2012.
De leur côté, les écologistes se mettent en situation de présenter un programme et une équipe avant de décider ou non, normalement à l'automne 2013, d'une candidature autonome au premier tour. Un signe fort, en faveur de l'environnement et sur les dossiers de La Pallice lors du discours de candidature de Jean-François Fountaine le 16 mai 2013 serait, au dire de certain(e)s, très bien perçu par le groupe EELV de La Rochelle. L'idée de trouver un accord avec le candidat(e) officiel du P.S, le temps venu, étant un scénario possible et assumé. Pour l'heure, les écologistes préfèrent ouvrir le débat programmatique et surtout, se refuse à ajouter leurs voix aux divisions actuelles au sein du P.S rochelais.
Le statut de chef d'entreprise de Fountaine et surtout sa réputation d'être, selon certains, un patron pas toujours "de gauche" pourraient également cristalliser quelques crispations du côté des partenaires de la gauche de la gauche, communistes et-ou front de gauche.

Législatives 2012 : des cicatrices encore à vif
Malgré les bonnes intentions de rassemblement affirmées à corps et à cri, force est de constater que des noms, pour ne pas dire des "listes noires" circulent déjà, de part et d'autre. Si l'on peut comprendre qu'on préfère travailler avec des amis, des proches, que d'ex-adversaires, en politique, comme dans l'entreprise, le pragmatisme et le consensus sont souvent nécessaires. Pour atteindre des objectifs communs, il faut parfois savoir passer outre les blessures personnelles.
Il faut sûrement que chaque courant, pour ne pas dire chaque clan, comprenne qu'il faudra, de part et d'autre, faire des "sacrifices". Si certaines personnalités sont trop clivantes, au moins aujourd'hui, mieux vaut leur demander de se mettre, un temps, en retrait, ou de se positionner sur d'autres terrains que celui des municipales, afin de démontrer une réelle volonté d'apaisement. Tous les élus savent que leur vie politique n'est pas un long fleuve tranquille. Et parfais, comme en mathématique, moins plus moins égale plus.

Parler du rassemblement, c'est bien. Mettre en place les conditions de sa réussite, c'est mieux.
Pour le Parti socialiste rochelais, aujourd'hui un "ticket" Jean-François Fountaine - Anne-Laure Jaumouillié, s'il peut avoir un petit de remake du "mariage de la carpe et du lapin" est peut-être la seule issue pour éviter un nouveau duel. Bien entendu, cette union, si elle se construit, ne pourra se faire que dans le temps, lequel est pour l'heure à la déclaration des intentions des un(es) et des autres. Quelques prises de bec seront sûrement aussi salutaires que nécessaires. Aussi bien pour libérer du joug laissé par les cicatrices du duel législatif que pour confronter les projets.

En la matière, il est souhaitable que toutes les candidatures, au P.S, à gauche et bien entendu au centre, à droite également ouvrent, non pas, une nouvelle peopolisation de la vie politique locale, mais une période de débats et de confrontations entre des projets et des programmes.

Les élections municipales répondent à deux attentes de la part des électeurs. D'une part, ils ne souhaitent pas voter pour "une liste de noms" mais bien pour un projet porté une équipe qui saura le mettre en oeuvre et se doter d'un chef de file. En même temps, le maire est l'élu préféré des Français. Ainsi, la tête de liste doit être reconnue comme un(e) leader capable d'incarner ce projet et de fédérer. L'alchimie résulte donc d'un équilibre entre le collectif et l'individualité qui le personnifie.

En ligne de mire, si les citoyens estiment que les querelles de personnes confisquent le débat et l'intérêt public, se profilent les spectres de l'abstention ainsi que la tentation des extrêmes.

Consommez local, la minute pub ! Suivez LeFlux et ses thématiques ! Tourisme, week-end et hôtels à la Rochelle et Châtelaillon-Plage. Tendances et shopping. "En promo". Loisirs et sorties : agenda, au restaurant, clubbing. (infos partenaires et annonceurs).





image décorative envoyer cet article par email image décorative retour page précédente image décorative

accés à la recherche affinée
  leflux : fil d'info multi-réseaux (diffusez facilement partout...) Agence de création de sites web et mobiles...[ Agence web La Rochelle ]
Rendez-vous culturels ! retrouvez-vous entre amis, envoyez un flyer personnalisŽ ! allez dans la galerie des flyers ...
[ rendez-vous entre amis... ]

 l'actualité   info conso   en promo   les adresses   la boutique   s'inscrire